jeudi 20 juin 2024

Fast Fashion : aussi pour les EPI industriels

Face aux préoccupations croissantes concernant les impacts environnementaux et sociaux de l’industrie textile, les législateurs ont décidé de s’attaquer à la fast fashion avec une nouvelle loi visant à réglementer le secteur, qui représente à lui seul près de 10 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Cette initiative reflète une prise de conscience grandissante quant à la nécessité de réformer un modèle de consommation rapide et souvent nuisible. En mettant l’accent sur la durabilité, la transparence et la responsabilité sociale des marques, cette loi pourrait marquer un tournant majeur dans l’industrie textile, stimulant ainsi des changements significatifs dans la manière dont les vêtements sont produits, consommés et éliminés.

Avec ses gants de protection, l’entreprise française Rostaing devient l’un des premiers acteurs du secteur des EPI (équipements de protection individuelle) à mettre en place la mesure et à communiquer, en toute transparence, sur l’empreinte en équivalent carbone de ses gants.

En 2023, Rostaing a élaboré une stratégie de décarbonation rigoureuse, répondant à la fois à ses valeurs internes et aux exigences législatives croissantes autour de la durabilité et de la transparence environnementale. L’objectif de l’entreprise ? Réduire ses émissions de CO2 eq. de plus de 70 % d’ici 10 ans.

Mesurer pour mieux agir

Cette démarche inédite dans le secteur des EPI est rendue possible grâce à l’utilisation de l’outil développé par les experts de “La Belle Empreinte”, permettant une évaluation scientifique de l’empreinte en équivalent carbone de chaque gant.
Rostaing prend ainsi les devants, anticipant les futures obligations réglementaires de l’UE concernant l’affichage environnemental et s’érige en modèle de transparence et de responsabilité environnementale.
Cette innovation, en terme d’écoconception, a été primée en 2023 par les professionnels de la sécurité, des forces armées et des forces de l’ordre avec l’attribution d’un prix Milipol Awards.

Objectif ? Couvrir 100 % de l’offre

Cette initiative n’est que le début d’un engagement à long terme pour Rostaing, qui vise à étendre la mesure de l’impact environnemental à l’ensemble de sa gamme.
L’outil évolutif de La Belle Empreinte garantit l’adaptabilité et la précision des données, assurant ainsi une stratégie de décarbonation efficace et mesurable.
En collaborant étroitement avec ses fournisseurs et en participant à des projets de traçabilité avec l’UIT, Rostaing renforce sa démarche d’amélioration continue pour une industrie des EPI plus verte et plus durable.

La génèse du projet
Face aux défis posés par le greenwashing et les approches simplistes prévalant dans le secteur, il était impératif pour Rostaing de trouver une méthode fiable et scientifiquement prouvée pour mesurer l’impact environnemental des produits de la marque Rostaing.
La collaboration avec La Belle Empreinte, et leur outil innovant, a permis de matérialiser cette vision en offrant une méthodologie correspondant aux exigences de l’entreprise et marquant un tournant décisif vers une production plus verte.

Crédits photo :

  • capt 149: DR

Contenu sponsorisé

Un homme utilisant une machine de soudage avec facilité et satisfaction.

La facilité d’utilisation, un facteur essentiel de la satisfaction des soudeurs !

Les générateurs de soudage sont des outils essentiels pour de nombreuses applications industrielles et pour la performance globale de l’industrie.

Articles liés

Inscription à notre newsletter

.

Derniers articles